Conseils et astuces pour les entrepreneurs


  • Capture d’écran 2014-03-06 à 17.33.22

    Guide d’obtention de trafic pour les startups

    Publié le 6 mars 2014 par Ludovic Barthélémy dans Référencement | 11 Commentaires

    Article invité rédigé par Ludovic d’Elephorm.com qui propose plus de 20 000 formations en vidéo sur le SEO, les médias sociaux, Google Adwords et bien d’autres sujets.

    Du trafic, toujours du trafic !

    La plupart des entrepreneurs que j’ai rencontré sont tous d’accord sur le fait qu’ils veulent du trafic et même un maximum de trafic. Les sites qui génèrent des dizaines voir des centaines de milliers de visiteurs par mois les font rêver mais pourquoi ?

    Lorsque vous demandez à ces entrepreneurs quel est le principal problème de leur activité sur le web, ils vous répondent presque tous, «je n’ai pas assez de trafic et je n’ai pas les moyens d’en obtenir.»

    Voila une question que peu de gens se posent, qu’attendez-vous du trafic et quel genre de trafic souhaitez-vous obtenir ? Tant que vous n’aurez pas la réponse à cette question, il vous sera très difficile de bâtir des stratégies web.

    Pourquoi ? Parce que les stratégies à mettre en place varient considérablement en fonction de vos objectifs.

    Demandez-vous donc quels sont vos objectifs en matière de trafic.

    Réfléchir à ses objectifs

    Voici une liste d’objectifs qui pourra aiguiller votre réflexion.

     Souhaitez-vous:

    • Faire grossir votre liste d’utilisateurs ?
    • Avoir un maximum de clics sur vos publicités/bannières d’affiliation?
    • Vendre un produit ? Dans le cas de la vente de votre propre produit, la première chose à faire est de connaître vos taux de conversion c’est-à-dire que vous devez savoir combien de personnes achètent votre produit sur 100 visiteurs.

    A partir de ce moment là, vous saurez combien de visiteurs uniques il vous faut chaque mois pour atteindre vos objectifs de chiffre d’affaires. Nous verrons tout à l’heure qu’il est parfois plus simple de déterminer des objectifs de trafic quotidiens plutôt que mensuels.

    Par exemple si vous souhaitez générer 12 000€ de chiffre d’affaires mensuel, que vous vendez un produit à 100€ et que votre site fait 3% de taux de conversions (ce qui est énorme), vous savez que vous avez besoin de 4000 visiteurs uniques par mois soit 133 visiteurs uniques par jour.

    Comme quoi vous n’avez pas besoin de faire exploser le compteur de votre compte Google Analytics pour obtenir un chiffre d’affaires convenable !

    • Obtenir du trafic en point de vente (physique) ?
    • Obtenir des téléchargement pour votre app mobile ?
    •  Vendre des abonnements ?

    Je parle beaucoup de taux de conversion mais, ne vous inquiétez pas, je vous expliquerai plus tard comment les connaître et les optimiser afin d’atteindre vos objectifs.

    Les problèmes de 93% des startups en matière de trafic

    Vous obtenez certainement quelques milliers de visiteurs par mois sur votre site. Voire peut être beaucoup moins. Vous êtes donc sans cesse à la recherche de nouvelles méthodes miracles pour obtenir ce fameux trafic mais rien n’y fait, votre site ne décolle pas et vos revenus non plus. Personne ne parle de vous et vous ne savez plus quoi faire.

    Parfois, une méthode fonctionne mieux qu’une autre et vous êtes persuadé d’avoir trouvé la perle mais au final, vous ne parvenez pas à stabiliser votre trafic et vos revenus.

    Depuis 10 ans que je travaille sur Internet j’ai fait beaucoup d’erreurs et j’ai rencontré des dizaines d’entrepreneurs dans le même cas que moi. Parmi tous les problèmes qu’on ma raconté, voici ceux qui reviennent le plus souvent et sont les plus bloquants.

    Quelques erreurs à éviter

    Tout miser sur une seule source de trafic. C’est certainement l’erreur que font la plupart des entrepreneurs web ! Ils misent toute leur activité sur une seule et unique source de trafic.

    Qu’il s’agisse de l’achat de mots clés sur Google Adwords ou du référencement naturel le problème est le même. Si vous procédez de la sorte, non seulement vous passez à coté de 70% de votre trafic potentiel mais en plus vous limitez vous même la taille de votre marché.

    En effet, votre budget Adwords n’est sûrement pas illimité et vos clients potentiels ne sont pas forcément sur Google. Du coup, votre trafic stagne voire baisse et vos revenus aussi.

    Baser tout son trafic sur la dépendance. J’ai fais cette erreur pendant de nombreuses années et le pire, je l’ai reproduite souvent. La dépendance est la pire chose qui puisse vous arrivez.

    J’ai fais la même erreur 4 fois de suite !

    Mon premier business dépendait entièrement de mon référencement naturel sur Google. Du coup, le jour ou mon site est passé en 2ème page de Google j’ai tout perdu et suis reparti à zéro.

    Mon deuxième business était totalement dépendant de l’affiliation. Au final, lorsque mes 2 plus gros partenaires ont arrêté de faire la promotion de mes produits je ne vendais plus.

    Mes 3ème et 4ème business étaient totalement dépendants de Google Adwords. Et devinez quoi ? Un beau matin Google a fermé mon compte Adwords pour nos respect des conditions d’utilisation…

    Etre une girouette ! Contrairement à ce qu’on pourrait croire cette erreur n’est pas appliquée que par les débutants. Elle consiste à tout essayer, pendant 7 à 30 jours, sans rien continuer ni mesurer. Les startups qui font cette erreur sont en général à la recherche de méthodes miracles et ne prennent pas le temps de faire les choses correctement.

    Ils vont passer une semaine à fond sur Twitter à créer un compte, ajouter des followers et….plus rien après. Ils vont ensuite créer une page fan Facebook puis ne plus du tout l’animer au bout de 15 jours. Ils vont ensuite se tourner vers le guest blogging, s’inscrire des des groupes Facebook et Linkedin, publier quelques vidéos sur Youtube…

    Si vous procédez ainsi, arrêtez tout de suite ! Ces méthodes de girouette vous font perdre beaucoup de temps et d’argent et peuvent nuire à votre crédibilité. Une page fan avec 43 fans et 5 publications pue l’amateurisme. Ne croyez pas non plus qu’un logiciel qui automatise entièrement votre compte Twitter fera décoller votre activité.

    Si vous vous retrouvez dans l’un des cas de figures cités précédemment, pas de panique ! Nous sommes tous passé par là et il n’est pas trop tard pour rectifier le tire. C’est ce que nous allons voir tout de suite.

    Comment vous assurer du trafic et du CA régulier ?

    Maintenant que nous avons passé en revue les principales erreurs faites par de nombreuses startups en matière de trafic, voyons comment procéder pour vous assurez du trafic et des revenus réguliers.

    Je vais me répéter mais la première étape consiste à définir des objectifs précis

    • Quel est l’objectif principal de votre site (inscription à une newsletter, téléchargement etc)
    • Quel est son objectif secondaire ? (maximiser le nombre d’interactions entre les membres, parrainage, partage sur les réseaux sociaux)
    • Combien de chiffre d’affaires souhaitez-vous réaliser chaque mois ? Soyez réaliste hein tout en étant ambitieux. Ne vous basez pas sur les chiffres de votre benchmark Américain !
    • Comment allez-vous y parvenir (comment faites-vous rentrer de l’argent dans votre entreprise ?)
    • Quels sont les taux de conversion de votre site/app ?
    • Quels taux de conversion souhaitez-vous obtenir ?
    • De combien de visiteurs uniques avez-vous besoin chaque mois/semaine/jour pour atteindre vos objectifs ?
    • Quel est votre cible ? (Particulier, ados, adultes, seniors, petite entreprise, pme, etc.)
    • Combien de temps pouvez-vous consacrer chaque jour/semaine/mois à vos actions de trafic ?

    Lorsque vous aurez déterminé vos objectifs il va falloir mettre en place un plan d’action détaillé. Je vous conseille de créer un plan d’action à effectuer par jour/semaine/mois. Pensez également à mettre des délais à coté de chaque tâche. Lorsque ce sera fait il faudra prévoir une date de commencement de vos actions et vous y tenir, sans flancher, pendant 15 jours.

    Mais avant toute chose, je vous conseille d’utiliser le tableau ci-dessous afin de lister toutes les actions que vous avez déjà mis en place. L’objectif est d’avoir une vision précise de la manière dont vous avez travaillé jusqu’ici. Pour chaque action, indiquez le temps que vous y avez consacré par jour et par semaine, est-ce que vous effectuez encore ces actions ou pas et enfin, quels sont les impacts que vous avez noté en terme de trafic et de chiffre d’affaires.

    Pour l’exemple j’ai remplis le tableau avec mes actions pour une startup qui a 3 ans:

    Capture d’écran 2014-03-06 à 17.33.22

    La qualité prime sur la quantité

    Vous connaissez sûrement la fameuse loi de Pareto qui dit que 80% de vos résultats proviennent de 20% de vos efforts. Et bien sur Internet, c’est exactement le cas. 20% de vos actions marketing apporteront 80% de vos résultats. Fort de ce constat il est vital de savoir quelles sont les actions qui vous apportent le plus de visiteurs et le plus de chiffre d’affaires.

    Contrairement à ce que vous pourriez penser, les actions qui vous génèrent le plus de visiteurs ne sont pas forcément celles qui vous apportent le plus de chiffres d’affaires.

    Votre objectif va donc être de privilégier la qualité à la quantité. Ainsi, nous allons voir comment savoir de manière très précise:

    • Quelles sont les 20% de vos actions qui vous apportent le plus de trafic
    • Quelles sont les 20% de vos actions qui vous apportent le plus de CA
    • Quelles sont les 20% de vos partenaires qui font le plus de vente
    • Quelles sont les 20% de vos produits qui réalisent 80% du CA
    • Quelles sont les 20% de mots clés qui vous apportent le plus de trafic
    • etc.

    L’objectif est de connaître toutes les métrics qui font tourner votre business au quotidien.

    Lorsque vous connaîtrez toutes ces données vous serez en mesure de ré-organiser votre planning d’actions par jours/semaines/mois. Ainsi vous ne passerez plus 2h par jour sur Facebook si vous constatez que ça vous rapporte des visiteurs mais peu ou pas de ventes. En revanche, si vous avez identifié que le guest blogging vous apporte moins de trafic mais beaucoup de chiffre d’affaires, vous passerez ces 2 heures à rédiger un article et à chercher des blogs sur lesquels le publier.

    Ceci étant dit, voyons comment procéder concrètement.

    Installez Google Analytics et paramétrez vos objectifs d’audience et de commerce électronique.

    La première chose à faire va être de paramétrer votre compte Google Analytics afin de ne plus travailler au petit bonheur la chance. Encore une fois, votre objectif est de recueillir un maximum de données sur votre business pour, ensuite, pouvoir prendre des décisions marketing stratégiques.

    Vous allez tout d’abord commencer par lister tous vos objectifs principaux.

    • Inscription à une newsletter
    • Téléchargement d’app
    • etc.

    Vous allez ensuite lister toutes les actions marketing que vous souhaitez mettre en place

    • Référencement naturel
    • Google Adwords
    • Affiliation
    • E-mail marketing
    • Guest blogging
    • Poster dans des commentaires de blogs
    • Poster sur des sites de questions et réponses
    • Diffuser des vidéos sur des plateformes comme Youtube
    • Diffuser du contenu sur les réseaux sociaux
    • Diffuser vos produits sur des places de marchés
    • Diffuser un livre blanc, une étude, une interview
    • etc.

    Lorsque ce sera fait vous allez vous connecter à votre compte Google Analytics et le paramétrer.

    Je vous conseille de consulter ce tutoriel vidéo sur Google Analytics si vous ne savez pas comment le configurer.

    Ensuite, vous aurez une vue d’ensemble de vous sources de trafic et de celles qui vous apportent du chiffre d’affaires. Vous aurez également accès à votre entonnoir de conversion pour savoir combien d’internautes vont jusqu’au bout du processus d’achat.

    Il ne vous restera plus qu’a créer des liens que vous placerez lors de vos actions marketing.

    Exemple de lien:

    Un lien Google Analytics se présente de la forme suivante:

    http://www.votresite.com/?utm_source=provenancelien&utm_medium=format&utm_campaign=promo

    Ainsi, vous allez générer un lien spécifique pour chacune de vos actions.

    Et après ?

    La question que beaucoup d’entrepreneurs se posent est: faut-il abandonner les sources de trafic moins rentables que les autres ?

    Ma réponses est NON ! Il faut les sous-traiter et les automatiser

    Personnellement, je me suis rendu compte que ce qui m’apportait le plus de visiteurs et de chiffre d’affaires était:

    • Le référencement naturel via la publication d’articles et de vidéos chaque jour
    • Le guest blogging
    • L’e-mailing
    • L’affiliation

    Mais je n’ai pas pour autant arrêté de diffuser des contenus sur les forums, de répondre à des commentaires de blogs etc.

    Car même si ces actions ne génèrent que 2 à 5% de mes revenus c’est toujours ça de pris !

    J’ai donc automatisé tout ce qui pouvait l’être à savoir:

    • La diffusion de contenu sur Twitter, Facebook, Linkedin etc. Je ne parle pas d’ajout de followers en masse mais bien de diffusion de contenu.
    • L’envoi de vidéo sur des dizaines de plateformes
    • L’e-mail marketing
    • etc.

    Puis j’ai sous-traité ce qui ne pouvait pas (ou mal) être automatisé:

    • La rédaction de topics sur des forums, des sites de questions/réponses et des commentaires de blog
    • Le support client suite à l’envoie de campagnes d’e-mailing
    • La recherche de nouveaux partenaires
    • La création d’études, d’infographies ou encore de livres blanc à diffuser sur des blogs
    • La rédaction et la diffusion de communiqués de presse

    A vous de jouer !

    11 commentaires ont été rédigés, ajoutez le votre.

    1. Publié dans 7 mars 2014 le 01:20

      Comme toujours sur ce site, un article intéressant, clair et motivant! Bravo!

    2. Publié dans 7 mars 2014 le 19:26

      Super intéressant cet article !!
      Plein de bonnes astuces :)
      Merci !

    3. Publié dans 9 mars 2014 le 12:32

      Très bons conseils. Oui c’est vrai que le trafic peut chuter très rapidement et se réduire à pratiquement rien par le simple fait d’un changement d’algorithme de Google.

      Il faut en effet diversifier ses sources de trafic et ses sources de revenus. C’est prudent.

    4. Publié dans 10 mars 2014 le 17:02

      Article tres interessant, merci !
      Petite question : comment faites vous pour automatiser l’envoi de vidéo sur des dizaines de plateformes ? Merci beaucoup pour votre aide précieuse !

    5. Publié dans 11 mars 2014 le 12:36

      Sympa ce tableau. 90% du travail nous est mâché ! Il ne reste plus qu’à appliquer tout ça.

    6. Publié dans 11 mars 2014 le 17:24

      Salut Ludovic et Rémy,

      Cet article met en lumière en aspect que j’ai l’habitude de négliger sur mon activité: l’analyse de mes résultats.

      Pourtant, je sais que la clé de la réussite sur internet réside dans cet domaine.

      Amicalement

    7. Publié dans 12 mars 2014 le 16:30

      Bonjour Pierre,

      tu viens de traiter un sujet très délicat. Merci infiniment pour tes précieux conseils :)

    8. Publié dans 16 mars 2014 le 18:20

      Merci pour cet article.

      Très intéressant d’étudier les actions qui rapportent. La clé étant le principe de Pareto 20/80 quand le temps est limité.

Qui suis-je ?

Rémy Bigot, webmarketer indépendant depuis 2003. Auteur du livre sur l'entrepreneuriat: "A vos marques, prêts, entreprenez !". Blogueur, conférencier et passionné par le marketing et l'entrepreneuriat.

Les meilleurs articles par email

  • Vous recevrez une petite surprise par email en attendant les prochains articles.
  • Ce champ n'est utilisé qu'à des fins de validation et devrait rester inchangé.