Sélectionner une page

N'oubliez pas de rejoindre le club d'entrepreneurs qui permet d'éviter de perdre du temps et de l'argent.

Il vient de m’arriver un truc de malade, un serrurier sans scrupules a profité d’une situation difficile et c’est scandaleux. Je vous raconte tout ici.

Update 12 Juillet 2015 : ma banque va me rembourser (grâce à l’assurance de ma carte bancaire) et j’envoie un courrier à la DGCCRF pour les agissements de ce serrurier.

Mais avant tout, pourquoi je le fais ?

Parce que j’en ai marre des gens malhonnêtes et qui profitent des autres pendant les moments de « faiblesse ».
Parce que je ne supporte plus les gens qui t’annoncent un prix au téléphone (130€, exorbitant mais j’étais prêt à payer) et qui te facture 3 fois plus à la fin en ayant tout cassé (360€).
Parce que je n’accepte plus les gens qui te font un devis APRES la réalisation d’un travail.
Parce que je ne veux pas que vous fassiez à l’avenir les frais de ce genre d’entreprises.

Mais aussi et surtout pour bien vous montrer TOUT ce qu’il ne faut pas faire à un client !

Je vous raconte l’histoire

Moi, bel abruti que je suis, laisse claquer la porte de l’appartement qu’occupe ma fée corsetée pour son atelier de création.
Les clés sont restées dedans.
Ce truc ne m’arrive jamais, mais vraiment jamais… Il fallait bien que ça commence !

Bref.

C’est dimanche, évidemment.
La fée et son trousseau de clés sont à 900 bornes d’ici, à Limoges.
L’autre personne qui avait un double est loin d’ici, aussi.

Je dois partir demain matin très tôt à Marseille pour 2 jours (pour le Shake event) et je n’ai plus rien (toutes mes clés sont sur ce trousseau, voiture, notre appartement, évidemment…).
Mes valises sont chez moi, obligé de trouver un moyen d’ouvrir et le plus vite possible bien entendu.

Bref.

J’essaie d’ouvrir la porte par mes propres moyens : impossible.
Je tente via une carte bancaire dans la fente, dévisser, forcer sans casser, tournevis, autres clés des voisins : rien n’y fait.

Vous savez ouvrir une porte sans clé vous ?

Impossible de passer par le balcon de la voisine, trop haut et pas envie de crever pour ça, le jeu n’en vaut pas la chandelle !

La résignation…

Après 2 heures de tests, je me résigne à appeler plusieurs serruriers pour voir les tarifs annoncés.

Bim : on m’annonce entre 130 et 280€ d’intervention (ces mecs gagnent bien leur vie).

Le truc bien, par contre, c’est qu’on me dit que le service se fera SANS casser la serrure, important et rassurant, enfin presque…

 

Mais bon, ai-je le choix ? NON !

Je dis donc oui au « moins cher », tout est relatif.

Il me répond : « mon technicien arrive dans 30 minutes, et il faut compter environ 130€. »

OK : ça fait mal mais BANCO.

La journée est fichue, mais bon, c’est mieux que de rester sans rien et de dormir je ne sais où, surtout que j’ai mon train demain à 6h du mat…

Le mec débarque

Il a l’air sympa et pro, je l’aide à monter ses affaires au 3ème étage, « trop bon, trop con » comme on dit.

Il regarde et commence à travailler. En 2 minutes, la porte s’ouvre, super !

Là, il s’assoit, et me dit : « on va faire le devis ».
Je me rends compte à ce moment-là que j’aurais dû lui redemander le tarif AVANT la « prestation »…

Et là, c’est le drame…

La douloureuse

Il me dit : « il y en a pour 634€ car il faut changer la serrure ».

C’est une blague ? Le mec a tout cassé et c’est moi qui doit payer !

Le devis en question :

devis-serrurier

J’ai caché les informations de l’entreprise pour éviter toute diffamation ou problème de ce genre. Je compte régler ça au tribunal de commerce.

Je lui dit :  « non, je ne payerai que pour l’intervention, pourquoi avez-vous cassé la serrure ? ».

Il me dit :  « OK, ça fera alors 361,35€. On ouvre pas une porte sans la casser (collector ça, c’est ce qu’il vend sur son site !) »

Je réponds : « Vous prenez 361,35€ pour venir chez moi, casser ma serrure et repartir en laissant tout en plan : vous êtes sérieux ? »

La facture :

facture-serrurier

Ensuite, discussion passionnée, moi lui disant que ces pratiques étaient une honte, lui, se disant tout à fait honnête.

A un moment, j’ai même dit : « le jour où un Uber viendra vous prendre le marché, je serai le dernier à venir pleurer sur votre sort… »

Enfin, je lui dit clairement :

« je ne paierai pas »

Il me répond :

« Je vais être obligé de vous mettre dehors alors » avec un regard pas très rassurant. (le mec fait 2 fois mon poids, faut vraiment que je passe à la salle de sport un peu…)

Ca a duré des plombes, en tout cas, c’est mon impression.

J’ai finalement payé, nouvelle erreur, par Carte bancaire (ces mecs ont même la machine à CB, prenez-en de la graine les taxis…)

J’étais acculé et voulais prendre du temps pour réfléchir

Ce soir, je suis vraiment dégoûté, et je refuse de me laisser faire par des gens comme ça, par principe et parce que c’est du vol.

Pour moi, l’honnêteté est l’une des choses les plus importantes dans la vie, particulièrement lorsqu’il s’agit de business ou de relatons humaines.

Je vais saisir le tribunal de commerce et la DGCCRF, tant tout cela me répugne.
Je vais également tenter de négocier cela avec l’assurance de ma banque, mais je ne lâcherai pas pour autant les poursuites !

Des idées ?

Si vous voulez m’aider dans ce combat, s’il vous plait, partagez cet article et racontez-moi vos déboires avec ce genre de malhonnêtes en commentaires.

Avez-vous aimé cet article ?

Mettez-lui une note ici :

Note moyenne / 5. Nombre de votes:

X