Avant de commencer à lire cet article, n'oubliez pas de suivre les coulisses de notre startup en vous rendant ici

Il y a quelques temps, je vous avais promis des articles dédiés à la création d’entreprise. J’ai décidé de faire appel à des professionnels dans chacun des domaines qui vous intéressaient à ce sujet.
J’accueille aujourd’hui Axel Cateland, qui va nous parler du business plan de votre entreprise, un point crucial !

 

Axel bonjour, peux-tu te présenter en quelques mots aux lecteurs de montersonbusiness.com?

Bonjour Rémy,

Après quelques années en tant que Chef de Produit dans l’industrie de l’électronique grand public (Siemens, TomTom, LaCie), j’ai fondé Yoocasa. L’idée m’est venue du constat personnel que les liens familiaux sont de plus en plus difficiles à entretenir dans notre société qui est devenu très mobile (mobilité géographique, expatriation, familles recomposées). Nous apportons donc une solution simple aux familles, grâce aux technologies du Web moderne et de la réunion en ligne.

J’ai également créé le vidéo blog StartupSchoolTV où je rassemble des vidéos dans lesquelles des entrepreneurs parlent aux entrepreneurs de création d’entreprise : conseils, lessons learned, éléments clé de succès…

Pour toi, en quoi un business plan est-il primordial pour la réussite d’une entreprise?

Le business Plan est indispensable principalement pour 3 raisons :

–       Il est indispensable pour présenter sa société en détails aux investisseurs et banquiers

–       Il permet de mettre des chiffres derrière une idée et d’avoir un aperçu de la viabilité du business model choisi

–       Il permet de prendre du recul par rapport à l’opérationnel et de définir une vision pour son entreprise

De ces trois raisons, les 2 premières sont les moins importantes. En effet, même si beaucoup d’entre nous devrons lever de l’argent, c’est en général bien longtemps après avoir écrit la première version du Business Plan. Ensuite, le modèle économique est au début construit de manière tellement empirique qu’il n’est vraiment pas fiable. Il est tout au plus rassurant s’il permet d’envisager une entreprise rentable.

Mais, le Business Plan est crucial au créateur d’entreprise car il va y mettre noir sur blanc l’intégralité de sa vision et ainsi prendre du recul par rapport à son projet. Le Business Plan et les relectures par les associés/amis/conseils, vont permettre d’identifier les forces et faiblesses réelles du projet.
C’est donc le  travail d’introspection plutôt que le résultat qui est important dans le Business Plan.

Quelles sont d’après toi les étapes à respecter pour réussir son business plan?

Pour les amateurs de chiffres et de finance (c’est souvent celui-là qui rédige le business plan dans une équipe de fondateurs), une erreur assez courante est de se jeter dans les chiffres pour répondre aux 2 objectifs les moins importants : vérifier la viabilité et répondre aux investisseurs. Mais comme je le disais plus haut, le plus important est le long travail d’introspection préparatoire qui permet de mettre à nu son projet et de regarder en face tout ce qui devra faire le succès du projet : ses forces et faiblesses face au marché…

Quels sont les freins que les créateurs risquent de rencontrer pendant la réalisation de leur business plan?

Le plus grand frein est intérieur. Comme tout travail d’introspection, la rédaction d’un business plan est un exercice difficile. Il faut savoir garder l’enthousiasme du projet malgré les faiblesses que font apparaître les différents chapitres du Business Plan. Et pour ça, il est important de le rédiger ensemble avec les autres associés qui si ils sont complémentaires, le seront aussi dans la rédaction. Si certaines compétences manquent lors de la rédaction, il est important de bien s’entourer mais aussi de prévoir de compléter l’équipe pour répondre à ce besoin en compétence pendant l’exécution.

Un autre frein, plus technique celui la, est que dans les entreprises innovantes, le business model lui même peut être innovant. Il est alors difficile de trouver des éléments de comparaison dans l’industrie. En effet, pour tous business plan, le plus important est d’être cohérent avec les standards de l’industrie quand ils existent.

As-tu des sites ou des outils à conseiller pour aider les créateurs à réaliser leur business plan?

Le site de Guilhem Bertholet (http://www.guilhembertholet.com/blog/), le Directeur de l’incubateur d’HEC, est une vraie mine d’or. Il a d’ailleurs écrit un bon eBook gratuit à propos du Business Plan.

Sinon, le site de l’APCE est aussi très fourni, mais encore une fois, les conseils et modèles de Business Plan très génériques ne sont pas toujours adaptés aux entreprises innovantes.

De la même manière, les outils de calcul de Business Plan ( chez SAGE, Ciel…) peuvent apporter une aide si votre business model entre dedans. Sinon, Excel a très bien fait l’affaire pour moi. Mais encore une fois, la phase de calcul vient après le travail de rédaction et après avoir poser toutes les hypothèses du Business Model.

L’aide apporté par les incubateurs comme ceux d’Advancia ou de HEC sont aussi très efficaces car elle permet de se poser les bonnes questions.

De manière plus générale, quels sont les 5 conseils que tu donnerais aux futurs créateurs pour réussir leur entreprise?

Garder la foi pendant les moments de doute (qui viendront surement) et pour ça une équipe d’associés soudés est primordiale.

Gardez le cap : comme beaucoup d’entrepreneurs, vous avez surement 100 idées à la seconde. Et toutes les nouvelles idées sont excitantes. Mais il faut les sacrifier pour garder le focus sur celle qui compte vraiment : votre entreprise.

Ne pas hésiter à parler de votre projet aux autres entrepreneurs autour de vous (sauf à votre concurrent direct bien sûr) car il en sortira toujours de bons conseils, de bons retours d’expérience ou de bonnes mises en contact.

Réseauter autant que vous pourrez. Et pour cela, ne pas hésiter à donner des conseils, des tuyaux : le réseau vous le rendra au centuple.

Entourez vous bien : pour profiter des conseils et compétences mais aussi pour éviter la solitude du créateur : vous ne pourrez pas tout partager avec vos salariés ou avec vos investisseurs…

Merci beaucoup à Axel pour ces excellents conseils, n’hésitez pas à poser vos questions en commentaires.

A bientôt pour de nouveaux articles dédiés à l’entreprise ou au webmarketing !

Rémy Bigot

Dans le webmarketing depuis 2003, je suis passionné par l'entrepreneuriat, les startups et le web en général.
J'ai travaillé dans plusieurs agences web et je suis maintenant consultant en webmarketing indépendant. J'accompagne plusieurs entreprises dans leur réussite sur internet. Plus d'infos ici.
Suivez-moi sur Twitter @remybigot

Les derniers articles par Rémy Bigot (tout voir)

A découvrir

Share This