Avant de commencer à lire cet article, n'oubliez pas de suivre les coulisses de notre startup en vous rendant ici

Je partage avec vous aujourd’hui l’histoire d’Henri et sa startup, passionnant !


Il y a un an, je me lançais dans l’aventure entrepreneuriale la fleur au fusil. Aujourd’hui, je réalise qu’entreprendre est une succession d’échecs et que savoir rebondir et garder le moral est la plus grande qualité à avoir lorsque l’on se lance dans l’entrepreneuriat.

Les débuts

Fan de musique live depuis de nombreuses années suite à des séjours successifs en Irlande, je regrette qu’il n’y ait pas plus de musiciens qui se produisent en France, dans les bars notamment.

Je décide donc, jeune, ambitieux – et naïf – dans me lancer dans un grand projet : développer la musique live en France via un site, LiveTonight.
LiveTonight est initialement une plateforme qui permet aux gérants d’établissements de contacter des musiciens en ligne et de référencer leurs événements. Le site, qui sera consulté par tous les fans de musique live, assurera aux bars d’avoir des clients afin de compenser le coût lié à l’emploi d’un groupe de musique. Imparable.

Nous allons à la rencontre des bars pour vérifier que nous avons pris le problème dans le bon sens et les gérants de ceux-ci semblent aller dans notre sens. Nous passons donc 3 mois à travailler sur cette plateforme, du développement du site à la recherche des musiciens, pour nous lancer en Novembre 2016.

L’idée est de prendre une commission sur ce que le gérant versera aux musiciens avec un paiement en ligne.
Les premiers problèmes apparaissent alors et pas des moindres : contrairement à ce que nous avions cru comprendre initialement, les gérants de bars ne veulent pas réaliser de transactions en ligne, engageant tous leurs musiciens au « black ».

Nous sommes passés complètement à côté de ce point, pourtant essentiel, lors de notre « étude de marché » et
c’est un problème majeur puisque pour prendre des commissions il va de soi que le
paiement doit se faire en ligne.

Premier pivot

Nous devons donc faire face à ce premier énorme coup dur. En tournant le problème dans tous les sens, une solution se profile et il convient de changer notre business model. Nous décidons donc de modifier notre business model et imaginons un système d’abonnement pour les bars.

Avec un abonnement mensuel, les bars pourront avoir accès à la base de données de musiciens et pourront référencer leurs événements.
Nous en parlons avec quelques bars, l’idée leur plait mais ils aimeraient savoir lorsqu’un client vient dans leur établissement via la plateforme. Nouvelle difficulté importante.
Nous décidons donc, faute de mieux, de rendre la plateforme gratuite pendant les premiers mois, de devenir un incontournable pour mieux faire payer ces abonnements ensuite.

Deuxième pivot

En avril 2017, malgré un trafic en hausse, un certain succès sur les réseaux sociaux (+ de 10 000 fans sur Facebook), une belle base de musiciens et un bon référencement, nous ne parvenons toujours pas à vendre l’abonnement aux bars. La fin est proche.

Après ces mois passés à galérer et à essayer de s’adapter, nous sommes dans l’impasse. Il nous faut à nouveau rebondir et cela n’est pas évident après avoir autant trimé. Nous avons constaté une chose néanmoins pendant cette aventure : le projet plait aux musiciens, il plait au grand public et nous avons un grand nombre  d’amis ou de proches qui nous demandent si nous aurions des musiciens à leur recommander pour une soirée d’entreprise, un anniversaire ou un mariage. Cela nous inspire notre prochain pivot : permettre à n’importe
qui de réserver facilement un groupe de musique qui lui correspond (style de musique,
budget, ambiance).

Situation à l’heure actuelle

Nous passons alors un mois à adapter la plateforme aux exigences de notre nouveau business model (comprendre comment gérer les déclarations sociales inhérentes à l’emploi de musiciens, adapter la plateforme d’un point de vue technique) et lançons la nouvelle version du site mi-mai 2017.

Nous avons rapidement nos premiers clients payants : nous avons finalement trouvé, après 8 mois de galère et 2 pivots, ce qu’allait être LiveTonight, une plateforme de réservation de musiciens sur mesure pour tous les événements.

Après plus d’un an d’aventure, je réalise que la force principale dont doit disposer un entrepreneur, est un mental de fer. Les compétences techniques, quand on est motivé et que l’on travaille pour sa propre entreprise, s’apprennent sans mal. Le plus dur est de s’accrocher jour après jour, car chaque journée de travail est semée d’embuches et tout ce travail se fait sans aucune garantie à l’issue. Il faut en outre savoir s’accrocher quand, après
des mois de dur labeur, on réalise que l’on s’est trompé et qu’il convient de repartir de zéro.
Cela demande une grande énergie physique mais surtout un moral à toute épreuve !

Rémy Bigot

Dans le webmarketing depuis 2003, je suis passionné par l'entrepreneuriat, les startups et le web en général.
J'ai travaillé dans plusieurs agences web et je suis maintenant consultant en webmarketing indépendant. J'accompagne plusieurs entreprises dans leur réussite sur internet. Plus d'infos ici.
Suivez-moi sur Twitter @remybigot

Les derniers articles par Rémy Bigot (tout voir)

Share This