Sélectionner une page

Avant de lire cet article, obtenez mes conseils d'entrepreneurs ou offrez-vous mon livre papier gratuit pour bien démarrer.

Oui.

Depuis quelques années, joueur de jeux vidéos est devenu un métier.
Si seulement cela avait été le cas quand j’avais 10 ans, arf…
J’aurais peut-être pu convaincre ma mère que mes heures passées sur Warcraft 2 et 3 étaient des heures utiles pour mon avenir…

Pour parler de ce sujet passionnant, j’ai fait appel à un ami entrepreneur qui sait de quoi il parle : Thierry Debarnot.
Il a créé la première école de jeux vidéo en France !

Explications…

La Genèse

C’est en 2017 que j’ai quitté mon précédent projet entrepreneurial (Digischool) avec l’envie profonde de me lancer dans un nouveau challenge. Je me suis alors naturellement tourné vers ce qui fût pour moi une passion et reste encore aujourd’hui un loisir : les jeux vidéo.

En effectuant les premières recherches et études de marché, j’ai pris la mesure de l’importance de ce secteur. C’est aussi à ce moment-là que les bases de ma réflexion vers ce nouveau projet se sont construites.

Les derniers chiffres du marché du jeu vidéo en France ont battu tous les records : 4,9 milliards d’euros de chiffre d’affaire en 2018, soit une croissance de 15% en un an. Les achats digitaux de jeux vidéo atteignent près d’un milliard d’euros, soit 67% de croissance. Il y a quelques temps, le nouveau jeu « Apex Legends » a été installé par 10 millions de joueurs en 3 jours seulement !

Le E-sport

Autre phénomène en pleine explosion : l’esport (sport électronique).
Les compétitions de cette discipline aujourd’hui considérée comme un véritable sport se multiplient à travers le monde et réunissent des millions de personnes.
Un seul exemple : 99,6 millions de spectateurs ont assisté en direct à la finale 2018 du championnat du monde de « League of Legends ».

Le marché du jeu vidéo est tout simplement le 1er marché de divertissement au monde (108 milliards de dollars dans le monde en 2017), devant la musique et le cinéma.

Le marché est très prometteur mais doit se structurer et surtout recruter des talents spécialement formés à cette industrie.
L’idée de Gaming Campus était née, ce qui sera également mon 3ème projet entrepreneurial.

Un campus unique en Europe

C’est donc avec 2 associés fondateurs, Valérie Dmitrovic et Jean-Baptiste Racoupeau, spécialistes du secteur de l’éducation et du digital, que nous imaginons Gaming Campus.

Notre volonté est de positionner l’école dans la zone large du jeu vidéo, dont l’esport fait partie et surtout de réunir toutes les conditions pour favoriser l’employabilité des futurs étudiants. Il ne s’agit pas d’ouvrir une école pour uniquement assouvir sa passion mais pour en faire son métier.

La recherche de financement a été la première étape. C’est donc grâce au soutien d’investisseurs privés, d’un pool bancaire et d’une partie de fonds propres que l’aventure a réellement commencée.

Un an avant l’ouverture du Gaming Campus, nous avons réuni éditeurs de jeux, studios, entreprises spécialisées dans le secteur du jeu vidéo, médias spécialisés et équipes professionnelles afin d’affiner notre offre.

Nous imaginons alors trois écoles réunies au sein du campus :

La Gaming Business School : une école de commerce qui propose une expertise business appliquée au secteur des jeux vidéo ainsi qu’au digital. Elle forme à tous les métiers dont l’industrie du gaming a besoin mais permet également d’intégrer des secteurs d’activités parallèles. Parmi ces métiers, ceux du management, de la gestion de projet, du marketing et marketing digital, de la communication et de l’évènementiel, du business développement ou encore de l’e-commerce. Accessible post bac ou en admission parallèle, la Gaming BusinessSchool délivre deux diplômes spécialisés ; un bachelor (https://gaming.bs/bachelor-management-jeux-video-esport.html)  en 3 ans et un mastère (https://gaming.bs/mastere-management-jeux-video-esport.html) en 5 ans.

La Gaming Academy : le premier « esport étude » pour former les joueurs professionnels de jeux vidéo. Sur le modèle du sport étude que l’on connaît, la Gaming Academy conjugue sur 2 ans programme de performances esportives et programme éducatif de niveau Bachelor. Elle offre les certifications « Athlète esport de haut niveau » (sportif professionnel d’une équipe esport) et « Entrepreneur influenceur » (créer une communauté et la monétiser).

Son objectif est autant de faire éclore des joueurs professionnels que de donner des bases solides de formation au business du jeu vidéo, toujours dans le souci d’assurer l’employabilité. Les étudiants de la Gaming Academy ont d’ailleurs la possibilité de rejoindre la Gaming Business School.

Et la pédagogie dans tout ça ?

Valérie Dmitrovic, ex-directrice du campus de l’ISEG Lyon puis directrice nationale de la pédagogie et du développement de 7 campus du Groupe IONIS, a ensuite défini la méthode pédagogique qui serait appliquée au Gaming Campus. Cela repose sur la pédagogie par projet et vise davantage à acquérir des compétences plutôt que des connaissances.

Pour développer une employabilité durable et l’adaptabilité permanente que recherchent les entreprises, la pédagogie de l’école favorise notamment pour les étudiants la gestion de projets seul ou en groupe, très proches des situations rencontrées en entreprise.

Enfin, Gaming Guru : une plateforme en ligne, ouverte à tous, pour apprendre à jouer aux jeux vidéo, progresser et améliorer ses classements avec l’aide de joueurs stars comme professeur.
La plateforme s’adresse aux joueurs novices comme expérimentés et propose des cours particuliers, à l’unité, et des programmes de cours en vidéo, à l’abonnement.

Gaming Guru sélectionne soigneusement les professeurs, au travers de leur réputation dans la communauté et de leur palmarès. Plusieurs gamers de référence tels que Shaunz, Pacifae, Wisethug, Den… ont déjà rejoint la plateforme.

Plus de 1000 candidatures pour la première rentrée des classes !

Puis viens la recherche de partenaires, de sponsors et de professeurs que nous voulions tous intervenants professionnels. Un travail entamé dès le début du projet mais qu’il fallait concrétiser pour légitimer l’école aux yeux des futurs élèves et de leurs parents.

Nous nous sommes donc rapprochés de l’ensemble de l’écosystème du jeu vidéo et avons rencontré des oreilles très attentives au projet.

Dernière grande étape : trouver les locaux qui accueilleront nos étudiants. Ce sera à Lyon, non pas car nous sommes lyonnais mais parce que la ville représente depuis longtemps un bassin économique majeur pour l’industrie du jeu vidéo. La proximité d’entreprises telles que Ubisoft, Electronics Arts, Bandai Namco, Ivory Tower ou Arkane Studios est un vrai plus pour nos étudiants.

En mars 2018, le campus est officiellement annoncé et l’ouverture des inscriptions pour la première rentrée des classes est lancée. Nous envisagions autour de 70 à 80 étudiants pour l’année d’ouverture.
En 6 mois seulement, nous avons reçu plus de 1000 candidatures ! C’était assez dingue, nous avons dû faire une sélection rigoureuse et avons revu nos chiffres d’inscriptions à la hausse.

En septembre 2018, Gaming Campus est devenu réalité et officiellement inauguré en présence d’Etienne Blanc, Vice-Président de la Région Auvergne Rhône Alpes, et Karine Dognin-Sauze, Vice-Présidente du Grand Lyon.

Nous avons noué des partenariats avec la Team Vitality, l’équipe esport française la plus titrée et Talent Web, le 1er réseau de talents digitaux en France. Les marques Apollo, Chiliz, Omen by HP, Joa, Zol, Maxnomic et Crédit Mutuel nous ont rejoint.

La Gaming Business School est parrainée par Antoine Cohet, Head of Marketing & Communication France et Benelux chez Electronic Arts, la Gaming Academy est parrainée par Thierry Boyer, cofondateur et DG de Talent Web et Fabien Devide, cofondateur de la Team Vitality et sélectionneur de l’équipe esport de la FFF, tandis que Gaming Guru par Shaunz, influenceur reconnu pour sa pédagogie et ancien coach de l’équipe League of Legends Vitality.

En octobre 2018, 105 étudiants ont fait leur rentrée à Lyon. Gaming Guru rassemble aujourd’hui près de 30 000 membres actifs qui apprennent chaque jour à joueur aux jeux vidéo.

De grandes ambitions…

Durant les 3 prochaines années, 2 millions d’euros seront investis dans le développement de Gaming Campus et de ses infrastructures.
Pour l’année 2019/2020, le campus ouvrira 250 places, un second projet de campus est d’ores et déjà à l’étude et Gaming Guru étoffera son offre avec de nouveaux outils pédagogiques.

A l’horizon 2021, Gaming Campus se fixe pour objectif la formation de 450 étudiants par an, 100 000 membres sur Gaming Guru et une implantation à l’international.

Des débuts compliqués

Dans le projet du Gaming Campus, le positionnement initial de Gaming Guru devait permettre de jouer avec les meilleurs joueurs de jeux vidéo au monde contre rémunération. Après avoir confronté l’idée avec les professionnels du secteur je me suis vite rendu compte que ça n’apportait que peu de valeur et surtout que c’était difficilement réalisable.

Nous avons donc dû revoir cette proposition de valeur et aujourd’hui Gaming Guru est une plateforme pour apprendre à jouer aux jeux vidéo, pour tous, avec des professeurs de jeux vidéo. C’est un succès car plus de 25 000 membres se sont inscrits en quelques mois et nous travaillons sur une version enrichie qui ira bien plus loin pour démocratiser l’apprentissage des jeux vidéo pour tous.

Quel est ton conseil principal à un futur entrepreneur ?

Toujours penser client pour challenger quasiment quotidiennement la création de valeur apportée par son produit / son service.

Avez-vous aimé cet article ?

Mettez-lui une note ici :

Note moyenne / 5. Nombre de votes: