Sélectionner une page

Avant de lire cet article, obtenez mes conseils d'entrepreneurs ou offrez-vous mon livre papier gratuit pour bien démarrer.

En lisant cet article, vous découvrirez comment construire de A à Z un business plan efficace et convaincant.

Dans son business plan, un entrepreneur définit la vision de sa future société

Lors de la création d’une société, vos partenaires financiers et collaborateurs vont vous demander un business plan. Il est déterminant pour votre avenir. De quoi s’agit-il exactement ?

C’est quoi un business plan ?

Le business plan détaille la composition de l’équipe, la raison sociale de l’entreprise et les ressources dont elle dispose. Enfin, il explique comment la société deviendra rentable et les innovations qui l’attendent. En somme, un business plan est semblable à une recette de cuisine qui adapte ses ingrédients au contenu du réfrigérateur de l’entrepreneur !

Le business plan est avant tout conçu par le fondateur de l’entreprise. Cela dit, quand vous préparez votre business plan, vous devez vous faire aider pour conserver une vision moins personnelle et plus neutre de votre projet. Pour cela, vous pouvez faire appel à vos collaborateurs les plus proches.

Pour prendre encore plus de recul, contactez un expert dans un cabinet spécialisé en business plan ou des conseillers en création d’entreprises. Vous pouvez les mandater “via” l’Agence France Entrepreneur (AFE), par exemple.

Un business plan s’adresse à deux types de lecteurs. Le créateur de l’entreprise, ses éventuels associés et ses collaborateurs en interne sont les premières cibles. La seconde cible comprend les partenaires extérieurs (clients, fournisseurs, investisseurs). Ils vont s’y référer pour décider de soutenir ou non le projet.

Le business plan répond à plusieurs buts précis, à la fois dans le pilotage en interne et dans la communication auprès des investisseurs :

  • aider l’entrepreneur à construire son entreprise. D’abord, en analysant son secteur d’activité. Ensuite, en montrant la valeur nouvelle qu’elle peut apporter à ses clients par rapport à ses concurrents ;
  • soutenir la prise de décision en posant toutes les questions pertinentes sur le développement de sa société. Par exemple, il détermine si sa société doit fabriquer elle-même le produit qu’elle souhaite vendre ou doit plutôt mandater un sous-traitant pour le fabriquer ;
  • définir les équipes, les moyens et les méthodes nécessaires pour mener à bien le projet ;
  • s’assurer de sa rentabilité et de sa durabilité ;
  • parvenir à convaincre les futurs partenaires de la crédibilité et du potentiel du projet. Ceux-ci doivent aussi être rassurés sur les compétences et le sérieux de l’équipe.

Que doit-il contenir ?

Le business plan doit contenir des informations rationnelles, crédibles et agréables à lire. Sur la forme, un business plan fait entre 20 et 30 pages en moyenne. Pour faciliter la lecture, aérez bien votre texte et insérez, si possible, des schémas et des graphiques. Veillez à toujours être intelligible et à définir les termes que vous utilisez.

Concernant le fond, avancez toujours des faits vérifiables et démontrez-les. Vos interlocuteurs préféreront votre franchise — même si votre société rencontre des difficultés — à des propos flous et évasifs.

En conclusion, vous devez expliquer à vos interlocuteurs en quoi votre projet apporte un progrès qui rend votre offre pertinente sur votre marché. Et vous, quelle est votre recette la plus convaincante ?

Vous souhaitez aller plus loin ?

Lisez le résumé du livre « Construire son business plan » sur Koober avec le code promo MSB (vous aurez une belle remise!)

Avez-vous aimé cet article ?

Mettez-lui une note ici :

Note moyenne / 5. Nombre de votes: