Sélectionner une page

Avant de lire cet article, obtenez mes conseils d'entrepreneurs ou offrez-vous mon livre papier gratuit pour bien démarrer.

Depuis 1987, le CAC 40 est l’indice boursier principal des 40 plus grandes entreprises françaises. Cet indice permet de connaitre l’état de santé de ces grandes entreprises.

Mais un gros problème subsiste. Alors que les indices américains ou chinois rajoutent régulièrement de nouvelles entreprises grâce aux succès rapides de géants comme Google ou Tencent, en France, cet indice est quasiment figé.

Plusieurs raisons à cela…

Pourquoi peu de nouvelles entreprises parviennent à intégrer le CAC 40 ?

Bonne question. Il y a plusieurs réponses dont certaines font mal :

  • Peu d’entreprises nouvelles parviennent à générer autant de Chiffre d’affaires et d’envergure
  • Celles qui y parviennent préfèrent parfois se lancer sur une autre bourse (comme Criteo qui a préféré le NASDAQ de New York car plus de liquidités disponibles)
  • Un manque d’ambition de certaines entreprises qui préfèrent se revendre plutôt que de devenir des géants
  • La frisolité de beaucoup d’investisseurs sur les startups en France et en Europe

L’idée : lancer le NEXT 40, un indice dédié aux pépites françaises du numérique

L’idée du gouvernement et de Mounir Mahjoubi, secrétaire d’état chargé du numérique, était de créer un indice dédié aux startups du numérique.

« Il s’agit d’un indice qui permettra de valoriser les 40 startups françaises à fort potentiel mondial. Elles seront sélectionnées et évaluées par un jury indépendant qui mettra à jour régulièrement la liste de ces startups qu’on considère comme ayant le plus fort potentiel, à la fois sur le plan économique et international, mais aussi qui incarnent les valeurs de l’innovation européenne, c’est-à-dire avec un fort impact sociétal »

Pourquoi était ?

Mounir Majhoubi a quitté son poste car il souhaite briguer la mairie de Paris. C’est dons Cédric O qui prend sa place, et souhaite lancer le NEXT 40 de façon un peu différente.

Voici ses mots sur la nouvelle version du NEXT 40 qui sortira en Septembre, il le souhaite :

  • Le Next40 sera composé, sur la base de données objectives (comme les montants levés, par exemple), des startups françaises en hyper-croissance les plus performantes ;
  • évolutif, car pour être signifiant il ne doit pas être figé. Il sera donc établi de manière annuelle.

Je crois que l’ambition de notre écosystème doit être simple : faire émerger des leaders mondiaux. Dans un monde marqué par une compétition mondiale toujours plus intense, c’est une impérieuse nécessité pour créer les emplois de nos enfants et petits-enfants mais également pour défendre notre souveraineté et notre modèle social, le leader fixant souvent la norme.

Pourquoi c’est intéressant ?

C’est simple. Cela permettrait de mettre en lumière ces startups et de donner envie à un plus grand nombre d’investisseurs de les financer et d’aider à leur développement.
Cela créera aussi une forme de compétition saine avec l’objectif d’atteindre cet indice et d’être donc fortement mis en avant (notamment dans les médias).
Cela permettrait aussi de montrer l’ambition française de créer des géants du numérique (nous sommes en retard sur ce sujet).

C’est pour quand ?

Le gouvernement prévoit de lancer cet indice en Septembre 2019.

Je vous tiendrais informé sur cete page des nouveautés et des premières startups côtées !

Liste NEXT 40

La liste des startups sélectionnées pour cet indice sera indiquée ici.

Comment postuler ?

Si vous souhaitez proposer votre candidature, il sera probablement possible de le faire sur le site de la French tech.

Avez-vous aimé cet article ?

Mettez-lui une note ici :

Note moyenne / 5. Nombre de votes: