J’invite aujourd’hui Alexis Blanvillain qui nous présente sa startup et son cheminement vers l’entrepreneuriat.

Alexis : Face à l’explosion du nombre de petits prestataires B2B (freelances et agences) dans les domaines Digital, Marketing, Communication, Design et Evénementiel, Florent Blanvillain (mon cousin) et moi-même avons décidé de lancer ProvideUP au début de l’année 2015 (une plateforme de mise en relation de prestataires (freelances et agences) avec des entreprises).

Les soucis du début

Avant de pouvoir nous lancer début 2015, nous avons rencontré de nombreuses difficultés.
Pendant 3 ans nous avons mûri le projet et changé une centaines de fois d’avis sur ce que deviendrait ProvideUP : C’est une imprécision de positionnement dès le départ qui a entraîné les difficultés techniques que nous avons rencontrées.

Je m’explique :

pendant deux années de construction du site, nous ne savions pas, de manière précise, qui nous souhaitions cibler et quel problème nous souhaitions résoudre. Nous avons tout de même développé le site en parallèle, en nous disant qu’il fallait bien avancer, et qu’en marchant à l’aveugle on arriverait bien quelque part.

Le résultat a été catastrophique lorsque nous avons fait essayer le site à de vrais utilisateurs (Note de Rémy : de l’aide à ce sujet ici si vous rencontrez des soucis avec votre site internet).

Nous avons dû recommencer énormément d’aspects du site et nous reposer la question essentielle que doit se poser tout créateur :

quel problème je souhaite régler et comment ?

Il est normal de changer d’avis et de faire évoluer un projet mais il faut parfois savoir garder un cap, ce qui est très difficile. C’est un juste équilibre à trouver entre flexibilité et maintien d’une stratégie claire. Notre mérite à l’heure actuelle a été de ne pas nous décourager et d’avoir appris de nos erreurs, pour finalement trouver le bon positionnement et donc le bon produit, pertinent pour une cible précise.

Ressources limitées

Lorsqu’on monte une boîte dont le produit principal est un site web, il y a toujours une centaine d’évolutions à effectuer sur le site et nous pourrions potentiellement mettre des dizaines de développeurs à plein temps sur le projet. Comme toutes les entreprises, nous sommes dotés de ressources limitées, le facteur clé de succès réside donc pour nous dans le fait de choisir les évolutions de manière intelligente en fonction de leurs coûts (le temps investi pour les développer) et de l’avantage réel apporté aux utilisateurs.

Cela porte ses fruits !

Nous avons finalement l’impression d’avoir trouvé un positionnement et un produit pertinents puisque le site rassemble maintenant 3000 réalisations exposées par quelques 2000 prestataires B2B (freelances et agences des domaines Digital, Marketing, Communication, Evénementiel, Design).
50 000 réalisations sont déjà visualisées chaque mois. Des centaines de start-ups, PME ou grands comptes utilisent ProvideUP pour trouver rapidement et gratuitement des prestataires compétents. En parallèle des graphistes freelances, des développeurs freelances, des agences de communication, agences web, agences de publicité, agence événementiel, agence de graphisme, agences marketing, etc.. trouvent chaque jour de nouveaux clients !

Et niveau marketing ?

Tout comme nous avons tâtonné pendant de (trop) longs mois sur la partie technique, nous abordons maintenant la phase « marketing » (mettre notre produit sur le marché) et la logique est à peu près la même : trouver la manière de travailler le plus efficacement, faire des essais, se tromper, jusqu’à trouver ce qui fonctionne réellement. Nous allons là encore peut être mettre deux ou trois ans à trouver la bonne manière de fonctionner et d’investir notre temps et notre argent.

Je dirais que le plus important, que ce soit pour le technique ou le marketing, est de garder un état d’esprit de progression permanent, accepter l’erreur, être patient mais ne pas accepter l’immobilisme et le fait de faire ses choix au hasard.

A vous de jouer !